-  Lundi 09 Décembre 2019
     

    AVENTURE NÉPAL : André Drean

    Un homme se décide pour un voyage, ce sera le Népal. Mars 2001, randonnée Annapùrnã, 280 km pour 24 jours, de Besisahar 760M à Pokhara 820M, via Thorong La 5416M, avec l’agence Club Aventure. Groupe de vingt-sept personnes, dont treize Européens, treize Népalais, et un guide vivant au Népal, Franck Hayoun.

    À peine atterri à Katmandou, cet homme s’entend réclamer : « Qu’est-ce que ton corps est venu faire ici ? » Les livres I et II d’Aventure Népal sont les réponses à cette question ; soit une entrée dans l’ouvert du Monde ou la tentative de s’y reconnaître en vie. Le corps surgit comme le médian de ce territoire en son instance psychophysique je. Non un moi/être, pas plus qu’un sujet, mais un acteur de qui il est exigé qu’il prenne responsabilité de soi ; en conséquence, de l’autre étranger qu’il visite, habitant lui aussi la maison Népal dont le corps va devoir traverser les mémoires qu’il en reçoit, sans omettre celles d’Occident qu’il a amenées avec lui. C’est la condition pour disposer de son regard et… un jour affirmer « je voit ».

    Le Népal est territoire des dieux, a fortiori des corps confrontés à leur secrète demande d’être vivants, vivants ! De se sortir enfin de leur mort, car c’est pour la vie qu’ils viennent nombreux en pays Népal les randonneurs/ touristes et autres alpinistes. Mais « Qu’est-ce que regarder une montagne ? » Et « Qu’est-ce que marcher ? » Non tant une affaire de métaphysique, de spiritualité, mais celle matérielle et concrète d’un corps tenu d’en découdre avec ses représentations, qu’elles soient politiques ou religieuses.

    En novembre 2003, cet homme-là retourne au Pays-des-Neiges pour une seconde randonnée de 24 jours : régions Okhaldhunga/Khumbu, de Jiri 1921M à Kãlã Patthar 5545M, via Gokyo Peak 5463M, avec l’agence Lama Randonnées Trekking, en compagnie d’un guide, Ghompo Sherpa. Il y retourne pour confirmation. À savoir, reconnaître des corps leur inavouable condition. Par exemple : « Qu’est-ce que manger ? » « Qu’est-ce que voir ? »

    Le Népal est une confrontation, celle d’un corps face à une géophysique exceptionnelle ; qui y réussit à lire son corps se manifeste en vie, qui y demeure aveugle perd sa mort. Et n’oubliant là d’y instruire en leur doctrine le bouddhisme comme l’hindouisme, via le tantrisme.

    Ces trois spiritualités se retrouvent au cœur du débat, celui essentiel du pouvoir — lequel n’avoue jamais son nom ; spiritualités confrontées à la Loi qui, elle, n’a nul scrupule à désigner et l’exercice de violence des corps dominateurs d’autres corps et le « mensonge nécessaire » de tels actes — le samsãra, par exemple, un coup de force idéologico-sémantique pour un «Jamais je ne meurs ! » Le corps a rêvé en pays Népal ; il s’est écrit face à sa mémoire d’une attention juste, que les bouddhistes appellent sammã sati. Et d’une compréhension juste ou sammã ditthi, il a franchi la frontière : un surgissement au vide comme loi d’une corporéité l’ouvrant au sourire. Rien qu’au sourire. « Quelle est l’anagramme de Népal ? » réclamera même le rêve, prouvant s’il en est que l’Aventure en question avait dès le départ un objectif impératif, obliger le corps à se retourner sur lui-même par un ouvert, celui de la Loi.

    Livre I : 256 p. Avec cartes, graphes de têtes de chapitres (J-P. Nesler) et photos noir-blanc. Prix libraire : 23 euros.

    Livre II : 372 p. Avec cartes, graphes de têtes de chapitres (J-P. Nesler) et photos noir-blanc. Prix libraire : 31 euros.


     




    Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

    Nom-Prénom (*)
    e-Mail
    Commentaire (*)
    Sec Image
    Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
    francenepal.info Web Google

    ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
    Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com