-  Mercredi 14 Avril 2021

Microcrédit et méga-délire pour

 -  Le Monde

Sylvie Kauffmann
 11.11.06
DACCA (BANGLADESH) ENVOYÉE SPÉCIALE

ans l'histoire du Bangladesh, il y avait avant et après l'indépendance (1971). Depuis les 7 et 8 novembre 2006, il y a avant et après la visite de Zinédine Zidane. Foule en délire, grillage pris d'assaut, forces de l'ordre débordées, Mohammed Yunus, le tout nouveau Prix Nobel de la paix, avait prévenu le champion en l'accueillant : "Le Bangladesh est fou de vous !"

"Zizou" s'en est assez vite rendu compte. Il a laissé à l'hôtel le bonnet noir dont il s'était affublé pour prendre l'avion dans l'espoir naïf qu'il passerait inaperçu. Non seulement le bonnet de laine, même signé Dolce & Gabbana, n'est pas forcément le vêtement le plus adapté au climat local, mais il n'était de toute façon pas question de passer inaperçu.

Le Bangladesh attendait "Zizu" dans l'euphorie, à commencer par les rangées de policiers casqués, fusil à la main mais sourires béats, alignés le long de la route pour tenter de contenir les débordements.

Le professeur Yunus a lui-même très gracieusement remisé son nouveau statut de héros national pendant deux jours. Il s'est effacé volontiers devant le champion, venu pour une bonne cause : le lancement d'une usine pilote de yaourt à haute valeur nutritionnelle, qui sera vendu à bas prix.

Le fruit d'un partenariat d'un nouveau genre entre Grameen Bank, l'institution de microcrédit fondée par Mohammed Yunus, et le groupe français Danone, dont l'ancien capitaine des Bleus est l'ambassadeur pour les programmes destinés à l'enfance. Quant à Franck Riboud, le PDG de Danone, il a joué, lui, les parfaits inconnus. Avec humour. Pour les Bangladais, il est "Mr Franck" : au moins, a souri le fils d'Antoine Riboud, "ici, je me serai fait un prénom...". Allusion à son père et prédécesseur Antoine Riboud, fondateur du groupe Danone.

L'idée, un instant envisagée, d'aller jusqu'à Bogra, dans le nord du pays, inaugurer l'usine, a été abandonnée. Acheminer une légende vivante sur les routes du Bangladesh, c'est compliqué. Rien qu'à Dacca, les conférences de presse de Zidane ont tourné à l'émeute lorsque la Fédération de football du Bangladesh a prétendu filtrer les journalistes.

Le stade national Bangabandhu, à Dacca, où il a participé une vingtaine de minutes à un match de juniors, a été un moment envahi par des supporteurs intempestifs. Dans un village où l'ont accueilli, en le couvrant de fleurs, les Grameen ladies, les bénéficiaires de prêts de la Grameen Bank, les commandos des Bataillons d'action rapide, vêtus de noir et look Ninja, ont dû intervenir pour remettre un peu d'ordre.

Pourquoi Zidane ? "C'est un excellent joueur, il est musulman, et nous avons apprécié qu'il défende sa mère et sa soeur", glisse un fan bangladais. Le rédacteur en chef de Bangladesh Today va plus loin : le coup de tête contre Marco Materazzi, c'est "le meilleur goal que Zidane ait marqué". Le président du Bangladesh l'a reçu et invité à revenir comme observateur des élections en janvier.

Et notre héros, dans tout ça ? D'abord surpris et très touché, "en tant qu'être humain et en tant que musulman", par l'enthousiasme manifesté par ce pays si pauvre et si lointain, Zizou a visiblement eu du mal à gérer l'attention constante et quelque peu chaotique qu'implique le statut de demi-dieu.

Fatigué, il a renoncé à certains éléments du programme pour se réfugier dans sa chambre et a donné l'impression d'être à la torture lorsque, le soir lors d'un banquet, il lui a fallu monter sur scène pour écouter une chanteuse lui dédier une chanson. Le Bangladesh était son premier voyage d'ambassadeur de Danone, qui compte l'emmener aussi en Chine et en Afrique du Sud, mais visiblement, c'est encore sur les stades qu'il est le plus heureux.

Article paru dans l'édition du 12.11.06
Source: Le Monde
Photo: REUTERS/RAFIQUR RAHMAN
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de Le Monde




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com