-  Vendredi 16 Avril 2021

Le Congrès américain approuve le projet de coopération nucléaire avec l'Inde

 -  AP

09.12.2006 Le Congrès américain a adopté samedi une loi autorisant la livraison par les Etats-Unis de combustible nucléaire civil à l'Inde. C'est là une victoire pour le président George W. Bush auteur de cette initiative, et un renversement majeur de la politique américaine en matière de non-prolifération depuis 30 ans.

 Mais ses détracteurs considèrent que cette mesure risque de déclencher une course à l'armement nucléaire en Asie en renforçant le potentiel atomique indien. Après son adoption vendredi à la Chambre des représentants, le Sénat a à son tour donné son feu vert samedi matin, en attendant la signature par le président Bush.
 
"L'Inde est un pays qui devrait être au coeur de notre politique étrangère et de notre attention", a déclaré le député démocrate Tom Lantos. Ce nouveau partenariat est "basé sur notre objectif commun d'empêcher la prolifération de technologie nucléaire dangereuse à des pays ou groupes qui l'utiliseraient pour des objectifs nuisibles".
 
Mais d'autres déplorent le message envoyé, comme le démocrate Dennis Kucinich: Les Etats-Unis "ne peuvent pas d'un côté dire à l'Iran et à la Corée du Nord n'essayez même pas d'aller dans cette direction", et "de l'autre bénir le même genre d'arrangement" sous prétexte qu'il s'agit d'un pays ami comme l'Inde.

Un de ses collègues, Ed Markey, soulignant le risque de déclenchement d'une course aux armements entre l'Inde et son grand rival nucléaire le Pakistan, a estimé qu'il s'agissait d'une "erreur historique qui reviendra hanter les Etats-Unis et le monde".

 A quelques heures du vote du Congrès américain, le Pakistan a d'ailleurs effectué un nouvel essai d'une version modernisée de son missile à capacité nucléaire le Hatf III.
 
Cet accord ouvrirait un vaste marché aux sociétés américaines, tout en fournissant à l'Inde l'énergie dont a besoin cette puissance à l'économie florissante.
 
Le texte crée une exception dans la législation américaine en autorisant le commerce de combustible nucléaire civil américain avec l'Inde en échange d'inspections et de surveillance de 14 centrales nucléaires civiles. Huit centrales militaires ne sont pas concernées.
 
Pour s'engager véritablement dans le commerce nucléaire, les Etats-Unis et l'Inde doivent encore franchir plusieurs étapes après la signature de loi, telles qu'un nouveau vote du Congrès sur les négociations techniques, ou encore la conclusion d'un accord général de coopération entre les deux pays.
 
New Delhi doit également négocier un accord de surveillance de ses installations avec l'AIEA (Agence internationale à l'énergie atomique) et obtenir le feu vert du groupe des fournisseurs d'énergie nucléaire.

L'Inde s'inquiète également de certaines précautions du texte, qui prévoient que l'accord soit soumis à la coopération indienne en matière de lutte contre les ambitions nucléaires de l'Iran. Pays duquel l'Inde veut se rapprocher, tout comme de la Chine, autre grande puissance qui inquiète Washington. New Delhi craint aussi de voir limité son droit à pratiquer d'autres essais nucléaires et à retraiter le combustible nucléaire.

 Source : AP
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de AP




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com