-  Mercredi 14 Avril 2021

Mariage Franco-Français, Franco-Etranger, régime matrimonial, succession internationale et loi applicable

Le mariage contracté en pays étranger par un Français ou une Française est valable en France dès lors qu'il a été célébré dans les formes admises par la loi locale, que les conditions de fond du mariage sont respectées par le ressortissant français et que la publication des bans a été effectuée. Il est toutefois conseillé de faire transcrire l'acte de mariage étranger auprès du consulat de France compétent. Cette formalité  avec !a copie de la transcription, donnera lieu à la délivrance d'un livret de famille.

Lorsqu'un mariage doit être célébré à l'étranger, tant pour les couples franco-français que franco-étrangers, il est nécssaire de s'informer au préalable auprès du consulat français territorialement competent ou auprès du Service central d'état civil à Nantes, si l'un des futurs conjoints réside en France.

N.B. tout mariage d'un Français, même contracté à l'étranger, requiert sa présence ( article 146-1 du code civil ), voire pour certains pays, la signature avec nom et prénom .Les  mariages par procuration célébrés à l'étranger , ne sont donc pas reconnus en France.

MARIAGE FRANCO-FRANÇAIS

Les conditions de mariage sont celles prévues par le droit français.

Le mariage peut être célébré par un officier de l'état civil communal ou consulaire. S'adresser au lieu de résidence du futur conjoint français ou au consulat pour connaître les documents à fournir.

N.B. Dans certains pays, nos consulats n'ont pas la possibilité de marier un couple. français, la législation locale le leur interdisant. C'est le cas, par exemple, de plusieurs Etats des États-Unis d'Amérique, d'Amérique latine, ou de la Suisse.

Les futurs époux s'informeront de leurs droits et devoirs dans leur futur pays de résidence : carte de séjour, droit de travail pour la conjointe, nationalité des futurs enfants - même s'ils sont français par filiation -, héritage, vente de biens et transferts d'argent vers la France, etc.

MARIAGE FRANCO-ÉTRANGER

Mariage célébré en France

S'adresser à la mairie du lieu de résidence du futur conjoint français et, éventuellement, au consulat du ressortissant étranger pour la préparation du dossier à fournir.

La mairie appelée à célébrer le mariage pourra demander au conjoint étranger la production de documents d'état civil et d'un certificat de coutume ou de capacité matrimoniale délivrés par le consulat de son pays en France ou par les autorités étrangères habilitées.

N.B. Tout mariage contracté dans un consulat étranger en France est annulable, dès lors que l'un des conjoints possède la nationalité française, même s'il possède également la nationalité du pays représenté par le consulat.

Mariage célébré à l'étranger

Si les deux futurs conjoints résident à l'étranger, les démarches doivent être effectuées, tant auprès des autorités locales compétentes que du consulat de France concerné.

*La future épouse française réside en France, le futur époux à l'étranger, le dossier, composé des mêmes documents que ceux à fournir à une mairie en France, sera transmis par l'intéressée au consulat de France dans la circonscription duquel le mariage doit avoir lieu. Les bans seront publiés au consulat de France et à la mairie du domicile de la future épouse, à la suite desquels un certificat de capacité à mariage sera délivré par le consulat à notre ressortissante qui le remettra aux autorités locales compétentes. Un délai minimum entre l'envoi du dossier au consulat et le mariage est de deux mois environ.

Parallèlement, le fiancé étranger préparera auprès des autorités compétentes de son pays la cérémonie du mariage.

Le mariage sera célébré par les autorités étrangères, le consul français n'ayant, dans cette hypothèse, aucune compétence. L'acte de mariage étranger sera ensuite transcrit auprès du consulat français, à la demande de l'épouse française, dans les conditions décrites au dernier paragraphe de la fiche no 3. Si le couple souhaite fixer sa résidence en France pendant la première année du mariage, le conjoint étranger devra solliciter un visa de long séjour auprès du consulat de France.

 A son arrivée en France, le couple devra se présenter auprès de la préfecture compétente.

Si l'épouse à été mariée contre son gré ou si elle s'aperçoit que son conjoint a convolé pour une raison matérielle - documents de résidence en France ou acquisition de la nationalité française par mariage - elle devra avertir, par écrit, la préfecture concernée, ainsi que les autorités compétentes en matière de séjour, sécurité et judiciaire.  

N.B. Annulation du mariage contracté en France ou à l'étranger.

Durant la première année, le conjoint français peut, en certaines circonstances, faire annuler le mariage auprès du Tribunal de Grande Instance et, s'il y a séparation, la carte de 10 ans ne pourra être délivrée. Prévenir la Préfecture. S'informer.

N.B. Tout acte de mariage ou d'état civil étranger devra être présenté au consulat de France, avec sa traduction en langue française.

Le mariage n'exerce de plein droit aucun effet sur la nationalité française (cf article 37 du code de la nationalité française).

Remarque : Il est rappelé que dans certain pays, la bigamie ou la polygamie sont légales. Il est donc nécessaire de s'informer si le futur conjoint n'est pas déjà marié dans son pays, auquel cas le mariage avec la ressortissante française, qui deviendrait la seconde ou la troisième épouse, ne serait pas valable en France. Il est passible de nullité, même s'il a été célébré en France.

N.B. Lorsque les deux futurs conjoints n'ont pas la même nationalité, culture ou religion et/ou que la résidence permanente de chacun est dans son pays d'origine, il est recommandé de ne pas se précipiter pour convoler, afin de mieux connaître les coutumes et les législations qui régiront ensuite la vie quotidienne.

N.B.: Il est à noter que les hommes français, non musulmans qui souhaitent convoler avec une ressortissante musulmane de certains Etats : Maroc, Tunisie, Egypte, ... sont dans l'obligation , au regard de la législation du pays concerné , de se convertir à la religion de leur épouse avant la cérémonie du mariage, que celle-ci ait lieu en France ou en tout autre pays .
Dans le cas contraire, l'acte de mariage ne sera pas transcrit par les autorités consulaires concernées et le couple sera considéré comme non marié, donc concubin dans le cas où il se rendrait dans le pays de l'épouse. 
Le concubinage est, en principe, interdit au sein de ces Etats
.

Dans certains pays, les ressortissantes locales, au moment de la cérémonie du mariage, font faire un " contrat " indiquant que leur mari devra rester monogame, qu'elle pourra travailler, avoir un compte personnel, tenir un commerce et autres éléments. S'informer auprès du consulat étranger en France, ou des autorités locales étrangères.

REGIME MATRIMONIAL

L'attention des futurs époux est appelée sur les effets de la Convention de La Haye du 14 mars 1978, entrée en vigueur en France le 1er septembre 1992.
Cette convention détermine les règles qui s'appliquent aux époux qui se sont mariés depuis le 1er septembre 1992 ou qui souhaitent changer la loi applicable à leur régime matrimonial.

Un principe : le contrat

Une certaine liberté est laissée aux époux quant au choix de la loi régissant leur régime matrimonial. Toutefois, ce choix se limite à l'une des trois lois suivantes

• la loi d'un État dont l'un des époux a la nationalité au moment du contrat;
• la loi de l'État sur le territoire duquel l'un des époux a sa résidence habituelle au moment du contrat ;
• la loi du premier État sur le territoire duquel l'un des époux établira une nouvelle résidence habituelle après le mariage.

Aux termes du droit français, ce choix devra figurer dans le contrat de mariage établi par le Notaire, par les agents diplomatiques ou consulaires habilités. Il devra être conforme à la loi française et reçu dans les formes légales.

En cas d'absence de contrat

Faute d'avoir désigné une loi applicable à leur régime matrimonial, les époux seront soumis à la loi de l'État sur le territoire duquel ils établissent leur première résidence habituelle après le mariage.

Il est à noter que ce principe souffre d'exceptions. Renseignez-vous.

Les changements au cours du mariage :

Changement volontaire

Durant leur mariage, les époux peuvent à tout moment, changer la loi applicable à leur régime matrimonial. La liberté n'est pas totale, ils peuvent choisir entre la loi :

• d'un État dont l'un d'eux a la nationalité.
• de l'État dans lequel l'un d'eux a sa résidence habituelle lors du changement.
• de situation des immeubles uniquement pour ceux-ci.

Le changement devra résulter d'un écrit passé dans les formes d'un contrat de mariage.

Changement automatique

A défaut de contrat de mariage, unchangement automatique intervient au profit de la loi de résidence habituelle dans 3 cas :

• lorsque les époux fixent leur résidence habituelle dans un État dont ils onttous les deux la nationalitéou dès qu'ils acquièrent cette nationalité ;
lorsque,  après  le mariage,  la résidence habituelle a duré plus de 10 ans;
• lorsque les époux fixent leur résidence habituelle dans le même Etat qu'au moment du mariage.

Les renseignements compris dans cette notice ont pour but d'appeler votre attention sur les points les plus importants du problème qui vous intéresse.

Si vous désirez des précisions complémentaires N'HÉSITEZ PAS A CONSULTER UN NOTAIRE OU UN CONSULAT DE FRANCE .

SUCCESSION INTERNATIONALE - LOI APPLICABLE

Une succession est dite internationale dès lors qu'elle comporte un élément d'extranéité. Que le défunt laisse des biens dans plusieurs pays, ou que sa nationalité soit différente de celle des héritiers ou encore. qu'il ait été domicilié hors du pays dont il avait la nationalité, il se pose le problème de la loi applicable à la succession.

Le droit international privé français consacre un morcellement entre une succession mobilière unique, régie par la loi du domicile du défunt et autant de successions immobilières qu'il y a d'Etats sur le territoire desquels sont situés les immeubles successoraux

Successions immobilières

En matière de succession, c'est la loi de situation des immeubles qui est applicable. Celle-ci détermine par conséquent la réserve à laquelle peuvent prétendre les héritiers.
La loi de situation des immeubles régit également les pouvoirs de l'extérieur.

Successions mobilières

En revanche toujours selon le droit international privé français, la totalité de la succession mobilière  est soumise à la loi du domicile du défunt.

Toutefois. la législation de certains États dispose que la loi applicable à la succession du défunt est sa loi nationale : c'est la théorie du renvoi. Ainsi, la loi appIicable à la succession d'un Français. domicilié au moment de son décès dans un État privilégiant la loi nationale, ne sera pas la loi de cet État mais la loi successorale française.

~ Votre attention est appelée sur le fait que la loi successorale française privilégie les descendants, les ascendants ou certains collatéraux au détriment du conjoint.  Toutefois, les dispositions du droit commun peuvent. dans la limite du respect des droits des héritiers réservataires, être modifiées par testament ou donation entre époux.

S'informer et consultez votre notaire ou le consulat de France.

N.B.Si le couple décide de résider à l'étranger, il est prudent pour l'épouse française, quel que soit son futur pays de résidence, de ne pas entreprendre la liquidation de tous ses biens situés en France, et de conserver un compte bancaire personnel, même après plusieurs années de mariage.

Source et sites à visiter : www.mariage.gouv.fr , www.insee.fr , www.legifrance.gouv.fr , www.affection.org



2007-03-25
Bonjour,

Je vais me marier en aout prochain a une citoyenne nepalaise.
Je souhaite savoir au bout de combien de temps un certificat de residence lui sera delivre par les autorites francaises, et si cela lui donne le droit de travailler ?
Ce certificat lui donne-t-il le droit de travailler dans d'autres pays de lUE, lesquels, et en particulier si la Grande Bretagne en fait partie ?
Peut elle voyager dans les meme conditions qu'un citoyen francais ?

Merci par avance de votre reponse

Cordialement

Sebastien Braure
Braure Sebastien
2007-07-06
bonnes informations .
Je souhaiterais avoir plus d'information quant au visa . Je suis une femme de nationalité française et je souhaiterai épouser un homme de nationalité népalaise. Pourrais-je garder ma nationalité française et aurais-je le droit de travailler au Népal ?
Merci pour votre réponse
Oberlé - Claudine
2007-08-15
je suis une jeune fille de 34ans jamais mariee

je cherche une relation serieuse et durrable pour fonder un foyer avec un homme musulman
sabrina moula
2007-11-19
Bonjour!
Je suis bresilienne, marriée avec un français depuis 20 mai de 2006. On pense en acheter une maison. Je ne pas des enfants avec lui et il y a des enfants de son ex mariage.Se on achte la maison est-ce que jaurait le droit de reste avec la maison au je suis obliger de partager avec ses enfants qui nhabite plus avec nous.Losque quon achete, mon mari peut mettre a son nom et a mon nom.Merci.
Desole cest plus facile parler qui écrire.

Cordialement
PROIX Maria Luiza
2007-11-20
je suis un marocain et veu epousé une fille qui habite en france je vous demande les fiches a remplir pour la demande de capacité a mariage
hisham ben moussa
2008-01-08
je suis mariéavec une française quels sont les conditions a remplir pour vivre avec elle en france
mouhamed sy
2009-03-01
Bnjour
je suis marié le 18012005 jai faitun livret de fammille en algerier pour acceder les prcédure des papiers et en novembre 2005 mon ex-mari a achetté une maisson et il à déclaré célébataire malgré il était marie et en mars 2006 on a fait transcréption de livret de familler et on mars 2008 Il ma envoyé une requette de divorce il demande divorce et moi je suis arrivé en france mois d aout 2006 et cétait mon premier domicile conjugale ET mon ex mari il achette un taxi phone le novembre 2007 Apré la naissance de ma fille et il a vendue aprés la décission d non conciliation de juge
je voudrais savoir quels régimes matrimoniale qui va être appliquée aprés le résumé de ma situation
cordialement
boubetra assia
2009-03-05
Bonjour,monsieur Mm , je suis dorigine marocain mais deja vecu en france.depuis 8 ans
maintenant je me retouve au maroc ,


mon pére il est en france depuis 1980.
et ça fais 25 ans que travail, et cet année il va prendre sa retraite 65 ans, et puis moi et ma future epouse française onest deja pose le dosier au cinsulat de france a tanger , jai obtenir une certificat de capacité de mariage ,
le consulat de france a demande nous faire le mariage chez ladoule au maroc ,mariage franco maroacain , et puis le prbléme cest ma femme elle st deja accochée le bébé, et puis cest mon bébé , jai deja fais acte de reconnu en france , et là il ya pas long temps que jai reçu fotocopie en couleur de livre famille de mon fils et acte de naissance de mon fils .

moi je sais pas combien ça durée le mariage marocain ,car dej reseigné chez adoule , mais et son pas tous pareil , car il ya plein dadoule qui me dit ça durée 1 mois il ya qui me dit que ça durée 2 mois mais les autre il me dit que ça durée que une semain , cest pour ça je demande comment ça se passe pour faire mariage marocain chez ladoule et combien ça durée ,

svp , cest vous savez deja dis moi , car moi elle va venir au marc le 15 mars 2009 , jai vraiment besoin detre a coté ma femme et mon fils , car ça me fais tro mal de pas etre a coté mon fils .

en plus mon fils il a que 2 mois et demi .

merci a tous de me repondre au plus vite possible car cest vraiment tres urgent merci a tousssssssssssssssssssssss

ma dernier question ,est ce que j epue faire le mariage frnaçaise en france , car le mariage franco marocain , ça va durée tres tres long temps , et moi jarrive pas avivre sans mon fils et ma femme , si tres defficile pour moi detre seul .svp jai vraiment besoin daide

hamoudan abdelilah ,
hamoudan abdelilah
2009-09-15
je suis une marocaine et je voudrias me marier avec un marocains mais il a une nationalité fracaise je vous demande les fiches a remplir pour la demande de capacité a mariage
loubna kahlani
2009-12-01
je meu suis marier avec monsieur hafid chelouah je voudrer qui sois éspulser tu téritoire français sont adresse et le 48 bis rue des haies 75020 paris
lala
2010-01-25
si jépouse un Egyptien ( mariage musulman), jentends dire que je vais me retrouver sur mon passeport et devenir automatiquement citoyenne ? Et est-ce possible même si je continue à vivre en France avec lui ou autre pays en Europe que je sois obligée aussi à payer des impôts dans son pays ? je sais que parfois ces règles sappliquent
Merci
Christianne
Christianne
2010-05-27
je suis marié avec un bresilienne depuis 7 avril à bresil (en ville recife) je voulais bien demande certificat mariage bresil de change française 6 mois ou 1ans merci d avance mr dauba jean-yves ta reponds meric
dauba jeanyves
2010-10-14
bonjour

je suis un marocain et je vais me marier avec une fille lituanienne mais elle a envie de vivre en Angleterre et je vue savoir quils sont les conditions demander pour elle et pour moi, daprès avoir un mariage au Maroc.

merci a vous
Hassane.
khandouq hassane
2010-10-28
Bonjour,

Je suis francaise et je souhaite me marier avec un népalais au Népal.
Est ce que je perds ma nationalité francaise?

Je souhaite etablir un contrat de mariage.
Est ce que je peux etablir le contrat au Népal?
Est ce que je dois aussi le présenter au régime administratif népalais?

Merci

nathalie
esteves nathalie
2012-07-23
Bonjour,

je suis mariée avec un népalais depuis 5 ans. Jaimerais savoir si ensemble nous pouvons acheter une maison au Népal tout comme en France. Quel sont mes droits juridique ? Nous vivons en France pour linstant.
Merci de votre réponse dès que possible.
Cordialement.
culin sandrine
2012-08-28
Bonjour,
Je suis française, je me suis mariée en 2006 au Népal avec un népalais. En 2010 nous sommes séparés et je suis rentrée en France. Mon mari n'est jamais venu en France. Je souhaite maintenant divorcer ayant rencontrer une nouvelle personne. Mon mari n'a aucune objection. Quelle est la démarche a suivre?
Merci de bien vouloir me renseigner
Monciaud Karine
2012-10-18
You have the monopoly on useful inofrmtaoin-arent monopolies illegal? ;)
Linda
2015-07-04
Bonjour,
J'ai effectué un mariage religieux au Népal avec une népalaise. Nous voudrions nous marier en France. J'ai faits les démarches dans ma commune mais on me dit de le faire au Népal. C'est compliqué car il faut aller en inde me semble il.
Merci de votre réponse
Eric Nantet

Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com