-  Vendredi 16 Avril 2021

Renault, associé au constructeur Mahindra, lance sa Logan en Inde

 -  Le monde

- Julien Bouissou, NEW DELHI CORRESPONDANCE,  4 avril 2007
Mahindra Renault, la coentreprise détenue à 49 % par Renault et à 51 % par le constructeur automobile indien Mahindra, a présenté, mardi 3 avril à Bombay, la Logan qui sera vendue en Inde à partir du début du mois de mai. Vendue de 7 400 à 11 100 euros selon les modèles, la Logan indienne sera l'un des véhicules les moins chers de sa gamme. Le segment des voitures "compactes", dont les ventes ont augmenté de 24 % en 2006, est le plus dynamique du marché.


En 2006, quelque 1,1 million de voitures ont été vendues en Inde et, d'après les analystes, ce chiffre pourrait atteindre les 2 millions d'ici à 2010. L'émergence d'une classe moyenne - entre 180 et 250 millions d'Indiens -, une croissance autour de 9 %, et enfin la construction d'infrastructures favorisent la hausse de la demande.

NOMBREUX SOUS-TRAITANTS

Le marché, en croissance annuelle de 10 %, risque toutefois d'être encombré. En avril, trois modèles concurrents de la Logan vont être lancés par l'américain Chevrolet, l'italien Fiat et le sud-coréen Hyundai. Or les ventes d'automobiles ont nettement ralenti en mars par rapport au même mois de 2006. Ce ralentissement est d'abord dû à la hausse du coût de l'emprunt. Le taux d'intérêt, pour un crédit automobile, est passé en moyenne de 10,5 % à 14,5 % en février, après que la Banque centrale indienne eut relevé ses taux. "L'achat de 7 voitures sur 10 étant financé par l'emprunt, les consommateurs risquent de différer leurs achats", explique NR Naranayan, responsable de marché du crédit automobile à l'ICICI Bank.

Pour Renault, le marché indien constitue un relais de croissance aux marchés occidentaux saturés. Comme le souligne son PDG, Carlos Ghosn, "l'Inde offre un potentiel important de croissance des bénéfices". Qui plus est, le pays est en train de devenir un centre de production important en Asie, avec la présence de nombreux sous-traitants automobiles. Et, à la différence de la Chine, les constructeurs étrangers ne sont pas obligés de s'allier avec des locaux pour construire des usines. En 2006, ils ont investi plus de 3 milliards de dollars (2,25 milliards d'euros) dans le pays.

La Logan a été assemblée dans une usine Mahindra, près de Bombay, dont la capacité de production, de 50 000 véhicules par an, pourrait être augmentée de moitié en fonction de la demande. Environ 125 millions d'euros ont été investis pour concevoir le véhicule. Alors que la Logan indienne utilise 50 % de composants locaux, Patrick Pelata, directeur général adjoint de Renault, a précisé "qu'ils pourraient dépasser les 90 %".

Le constructeur français a prévu l'ouverture, en 2009, d'une usine à Madras avec Nissan, dont il est actionnaire à 41 %, et Mahindra. La capacité de production annuelle pourrait atteindre les 400 000 véhicules en 2014.

Julien Bouissou
Article paru dans l'édition du 05.04.07
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de Le monde




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com