-  Vendredi 16 Avril 2021

Attaques à la bombe à Katmandou - revendication par deux groupes ethniques

 -  AFP

Katmandou, 3.09.07 - Deux groupes ethniques du sud du Népal, une région secouée par des violences autonomistes depuis des mois, ont revendiqué les trois attaques à la bombe quasi-simultanées dans la capitale Katmandou dimanche qui ont fait deux morts et trente blessés.

Les trois explosions, les premières du genre depuis 17 mois, ont frappé un véhicule, un arrêt de bus et devant une caserne militaire de la banlieue de Katmandou.

Les anciens rebelles maoïstes, entrés au gouvernement en avril dernier, avaient immédiatement nié toute responsabilité dans ces attentats qualifiés par le ministère de l'Intérieur d'"acte honteux".

"Notre groupe est responsable des trois explosions de Katmandou. Nous voulons un Etat séparé pour les 19 districts de la région du Teraï", a déclaré à l'AFP un homme se disant membre de l'"armée du Teraï", et menaçant de nouvelles attaques, notamment contre le Parlement népalais.

Depuis janvier, une centaine de personnes sont mortes dans des violences à caractère ethnique dans la plaine fertile du Teraï, à la frontière du Népal et de l'Inde, où vit la moitié des 27 millions de Népalais.

Plusieurs ethnies de la région réclament plus d'autonomie ou une meilleure représentation dans les institutions politiques du Népal, surtout depuis l'accord de paix historique de partage du pouvoir scellé en novembre 2006 entre les maoïstes et les autorités du royaume.

Etrangement, un autre groupe a revendiqué les attentats de Katmandou.

Un correspondant de "l'armée népalaise du peuple" a dit vouloir "faire pression sur le gouvernement pour déclarer immédiatement une République au Népal".

Les maoïstes exigent depuis des mois l'abolition de la monarchie, l'abdication du roi Gyanendra et l'instauration d'une République. En principe, les Népalais doivent élire le 22 novembre une assemblée constituante chargée de rédiger une nouvelle Constitution et qui décidera de l'avenir de la royauté et de Gyanendra.


Source: AFP
Photo: Nepal Samachar Patra
 
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de AFP




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com