-  Mercredi 14 Avril 2021

Murat, Ferré et Baudelaire ou la rencontre au sommet de trois poètes

 -  AFP

PARIS, 26 september 07 — "Charles et Léo"... et Jean-Louis: le nouvel album de Jean-Louis Murat, qui sort le 1er octobre, marque la rencontre au sommet de trois poètes puisque le talentueux chanteur auvergnat y reprend des inédits de Léo Ferré sur des textes des "Fleurs du mal" de Baudelaire.

Ferré avait consacré deux disques, "Les Fleurs du mal" (1957) et "Léo Ferré chante Baudelaire" (1967), à certains autres de ces poèmes vénéneux. Avant sa mort, le 14 juillet 1993, il avait confié à sa famille 22 inédits, enregistrés au dictaphone en version piano-voix. C'est son fils Mathieu qui a pensé à Murat pour les reprendre.

"Je ne vois pas qui d'autre aurait pu faire ça, même parmi ceux qui se proclament +fils spirituel de Léo+", explique à l'AFP Mathieu Ferré, qui dirige le label "La mémoire et la mer" et continue de faire vivre l'oeuvre de "l'ananar".

Murat, qui craignait d'abord de ne pas être à la hauteur, a mis trois ans à accepter.

Une attente à la mesure du résultat: frappé du sceau de l'excellence comme la plupart des disques de l'Auvergnat, "Charles et Léo" (Scarlett/V2) est un album suave et entêtant comme l'absinthe, addictif comme l'opium des "Paradis artificiels" baudelairiens et irrigué par une force poétique de tous les instants.

Murat, dont c'est le premier disque comme interprète, a choisi 12 des 22 chansons et les a arrangées avec Denis Clavaizolle, son complice sur les albums "Cheyenne Autumn" (1989) et "Dolorès" (1996).

L'ambiance est méditative, les arrangements, tantôt minimalistes tantôt plus riches, sont pop et élégants, et les claviers très présents.

Ce qui frappe avant tout, c'est la manière dont le prolifique Murat (huit albums depuis 2001) s'est approprié ces chansons, bien au-delà d'un hommage déférent aux monuments Baudelaire et Ferré.

La langue baudelairienne sied parfaitement à l'Auvergnat au regard bleu perçant, qui, dans ses propres textes, a toujours privilégié l'ambition poétique. Et bien qu'on reconnaisse souvent la patte musicale de Ferré, on a surtout le sentiment d'écouter du Murat.

Ce CD de 35 minutes s'accompagne d'un DVD de trois quarts d'heure. Murat, 55 ans, y présente les versions piano-voix des 12 chansons, ainsi que "Réversibilité", poème de Baudelaire qu'il avait mis en musique dans l'album "Dolorès", et "Petite" de Ferré.

"Charles et Léo" sort alors qu'on célèbre le 150e anniversaire de la première parution des "Fleurs du mal". A cette occasion, Gallimard s'associe à Scarlett et V2 pour publier le 11 octobre, au prix de 21 euros, un beau coffret réunissant une nouvelle édition de ces "Fleurs" scandaleuses et l'album de Murat (sans le DVD).

De son côté, Mathieu Ferré prévoit de sortir au premier trimestre 2008 les versions inédites chantées par son père (renseignements: www.leo-ferre.com, www.jlmurat.com)..

© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de AFP




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com