-  Mercredi 14 Avril 2021

Un attentat sans précédent aux Maldives déclenche l'intervention du FBI

 -  AFP

1 octobre 2007— Le FBI coopère depuis lundi avec les Maldives dans leur enquête sur l'explosion d'une bombe samedi qui a blessé 12 étrangers, un attentat sans précédent contre ce paradis du tourisme de luxe réputé sûr et qui attire les stars.

"L'antenne régionale représentante du Federal Bureau of Investigation (FBI, police fédérale américaine) assiste actuellement les autorités des Maldives dans leur enquête", a indiqué dans un communiqué l'ambassade des Etats-Unis au Sri Lanka voisin.

Washington condamne "sans réserve cet acte insensé de violence", a ajouté la chancellerie après l'explosion samedi d'un engin artisanal dans un parc très fréquenté de Malé, la capitale des Maldives, blessant deux Britanniques, deux Japonais et huit Chinois.

Les victimes sont sorties de l'hôpital dimanche, mais le couple britannique, qui était en voyage de noces et qui souffre de graves brûlures, devait être évacué vers son pays d'origine.

En dépêchant des policiers aux Maldives, les Américains ont immédiatement répondu aux demandes des autorités de cet archipel corallien situé au sud de l'Inde et peuplé de 300.000 musulmans sunnites.

Pour faire avancer son enquête, Malé avait en effet réclamé une assistance internationale, sachant qu'elle entretient des relations étroites avec Colombo, la capitale sri-lankaise, et avec New Delhi. Il existe aussi une coopération en matière de sécurité avec la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

Face à cet attentat non revendiqué, le premier du genre, dix personnes ont été arrêtées, parmi lesquelles deux Bangladais, a annoncé à l'AFP le ministre du Tourisme Mahamood Shougee.

"C'est la première fois que nous sommes l'objet d'une telle attaque terroriste aux Maldives et dans la capitale Malé", s'est insurgé ce week-end le président Maumoon Abdul Gayoom, dénonçant "l'égoïsme et l'irresponsabilité de ceux qui, pour des raisons politiques, ont appelé au boycottage touristique des Maldives".

Se sentant visé, un groupe dissident installé en Grande-Bretagne depuis 2003, "les amis des Maldives", s'est dit "surpris par les déclarations absurdes du président Gayoom laissant entendre que nous serions derrière la bombe de Malé".

Depuis plusieurs mois, l'ancien protectorat britannique est sous tension politique.

Les opposants au président Gayoom, au pouvoir depuis 1978, le dépeignent comme un dictateur, dans un pays où le pluralisme politique n'a été introduit qu'en 2005.

En août dernier, le chef de l'Etat a remporté facilement un référendum sur les institutions: les électeurs ont préféré garder le système présidentiel, comme le souhaitait M. Gayoom, plutôt qu'instaurer un régime parlementaire, comme l'espérait l'opposition. Cette dernière n'a pas accepté sa défaite et a accusé le pouvoir de fraude électorale.

République islamique défendant un islam libéral, les Maldives ont été épargnées par le fondamentalisme religieux en Asie du Sud, mais un coup d'Etat militaire raté contre M. Gayoom en 1988 avait provoqué la mort de 20 personnes.

Et l'attentat inquiète d'autant plus que le tourisme haut de gamme est le moteur de l'économie des Maldives.

Outre des Occidentaux anonymes aisés, le champion du monde espagnol de Formule 1 Fernando Alonso s'y est marié fin 2006 avec la chanteuse Raquel del Rosario, et l'acteur américain Tom Cruise et son épouse Katie Holmes y ont passé leur lune de miel.

Grâce à ses hôtels paradisiaques et ses paysages de carte postale, les Maldives sont l'un des pays les plus riches d'Asie du Sud, avec un revenu par an et par habitant de 2.674 dollars.

Source: Agence France Presse

© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de AFP



2012-10-18
Pour moi c'est comme si le quotidien faisait appel à l'endurance, la patience, le respect de soi, le sourire et que cela s'équilibrait avec le besoin de me projeter plus avant dans le futur par un truc extra , comme un fou-rire. En fait j'ai besoin des deux. Mais la reconnaissance de soi passe sans doute plus intensément et durablement par les pas-si-petites-choses .
Dorina

Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com