-  Vendredi 16 Avril 2021

L'Onu va former cinq pays d'Asie à la prévention des inondations

 -  Reuters

OSLO, 14 octobre 07 - Des représentants de cinq nations asiatiques suivront en novembre prochain une formation mise en place par les Nations unies pour les aider à faire face à des inondations potentiellement catastrophiques.

Le programme, établi sur trois mois, sera organisé par l'Université des Nations unies en Thaïlande. Y participeront des experts venus de Chine, des Philippines, du Viêtnam, du Népal et du Sri Lanka, a précisé l'Onu dimanche.

L'objectif est d'améliorer les mécanismes de prévention et de réponse des pouvoirs publics face au risque d'inondations, de crues ou de marées extrêmes.

"Les inondations pourraient devenir bien plus fréquentes", a expliqué à Reuters Srikantha Herath, haut responsable de l'Université des Nations unies, qui regroupe des universitaires du monde entier. "L'Asie est déjà victime de la plupart des inondations, et nous voulons nous préparer à ce qui pourrait advenir."

Depuis le début de l'année, les inondations ont fait plus de 3.000 morts et affecté à des degrés divers plus de 100 millions de personnes à travers l'Asie du Sud. Les dégâts matériels se chiffrent en milliards de dollars. Et le tsunami de décembre 2004 est encore dans toutes les mémoires.

"Le moment est venu d'évaluer le risque pour la population et pour les structures, notamment dans les grands centres urbains, et d'agir sur l'information", a dit Janos Bogardi, recteur adjoint de l'Université des Nations unies.

Selon les projections établies par le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), qui s'est vu décerner cette semaine le prix Nobel de la Paix conjointement avec Al Gore, le réchauffement climatique devrait avoir pour effet une augmentation du nombre des inondations et des phénomènes météo extrêmes ainsi qu'une montée du niveau moyen des océans qui pourrait être de 59 cm d'ici la fin du siècle.

Des mesures de prévention existent, comme la construction de canaux de dérivation qui, en cas de crue, évacueraient les flots vers des parties basses et non habitées.

Source: Reuters
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de Reuters




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com