-  Jeudi 27 Juin 2019

l'ONU appelle les parties à respecter leurs engagements vis-à-vis des droits de l'Homme

 ONU (Communiqués de presse) - New York,USA
5 janvier 2006 La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Louise Arbour, a lancé aujourd'hui un appel en faveur du plein respect du droit humanitaire international et des droits de l'homme dans le conflit armé du Népal, alors que le Parti communiste du Népal (maoïste) vient de mettre un terme au cessez-le-feu unilatéral qu'il observait depuis quatre mois.

 

« Une reprise du conflit armé généralisé serait une tragédie pour le peuple du Népal. Il ne faut pas que resurgissent les mêmes violations flagrantes du droit humanitaire et des droits de l'homme que celles qui ont été perpétrées durant les phases précédentes du conflit », a déclaré Louise Arbour dans un communiqué du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) paru aujourd'hui à Genève.

 

Louise Arbour a rappelé que le Népal est partie aux Conventions de Genève ainsi qu'à presque tous les principaux instruments internationaux des droits de l'homme. Ses forces de sécurité connaissent les obligations juridiques du pays et doivent pleinement les respecter, indique le communiqué.

 

« La direction du Parti communiste du Népal (maoïste) a pris l'engagement de respecter le droit humanitaire international et les droits de l'homme et leur demande de déclarer publiquement qu'ils acceptent toutes les exigences liées à ces principes et d'expliquer à leurs cadres leur responsabilité en la matière » a-t-elle ajouté.

 

Elle a rappelé par ailleurs que le droit humanitaire international, applicable aux situations de conflit armé, interdit le meurtre ou la violence à l'encontre de personnes qui ne prennent pas activement part aux hostilités.

 

Elle a précisé, s'adressant aux forces de sécurité de l'État, que cela comprend les personnes non armées dont on pense qu'elles sont maoïstes ou qu'elles ont aidé les Maoïstes.

 

« Ceux qui, des deux côtés du conflit, commettent des violations doivent rendre des comptes » a-t-elle déclaré.

 

En dépit de ces obligations juridiques claires, les deux parties ont commis de graves violations du droit humanitaire international durant le conflit armé au Népal, a poursuivi Louise Arbour.

 

Le bureau du Haut Commissariat au Népal surveillera étroitement le comportement des deux parties durant la période à venir et la Haut-Commissaire présentera un rapport à la Commission des droits de l'homme, conclut le communiqué.

 

Le conflit au Népal, qui oppose les rebelles maoïstes aux forces gouvernementales depuis 1996, a fait plus de 11.000 morts.

 

Le Secrétaire général des Nations Unies s'était déclaré gravement préoccupé par une possible reprise des combats au Népal après l'expiration, le 2 janvier 2006, du cessez-le-feu unilatéral de quatre mois décrété par le parti communiste du Népal (maoïste)/(CPN-M) (voir notre dépêche du 30 décembre 2005).

                                                                    ONU (Communiqués de presse) - New York,NY,USA





Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com