-  Vendredi 16 Avril 2021

Huit blessés par une bombe pour le début de la campagne électorale

 -  AFP

Kathmandu,14 janvier 2008 - Huit personnes ont été blessées lundi par un attentat à la bombe dans la capitale du Népal, un incident rare à Katmandou coïncidant avec un rassemblement de dizaines de milliers de partisans pour le début de la campagne électorale d'un scrutin crucial en avril, a dit la police.«Des individus ont jeté une bombe contre un minibus d'une trentaine de passagers, blessant huit personnes», a déclaré à l'AFP l'officier Durga Kunwar, ajoutant que trois responsables présumés avaient été interpellés. L'explosion est survenue sur un marché très fréquenté d'un vieux quartier de Katmandou.

L'engin explosif a été lancé à l'issue d'un rassemblement des partis politiques népalais et des anciens rebelles maoïstes, coup d'envoi de la campagne pour les élections du 10 avril censées former une assemblée constituante qui décidera d'abolir la monarchie et de proclamer une république au Népal.

Les maoïstes ont réintégré le gouvernement fin décembre après que le Parlement intérimaire eut approuvé la transformation de la monarchie en une république fédérale. Cette proclamation n'aura lieu qu'après les élections de l'assemblée chargée de rédiger une nouvelle Constitution.

Ce scrutin avait été reporté deux fois en 2007 à cause de dissensions entre les partis politiques et les ex-rebelles, qui ont scellé en novembre 2006 un accord de paix historique mettant fin à dix ans de guerre civile (13 000 morts).

Les maoïstes, qui siègent au Parlement, avaient déjà été membres du gouvernement entre avril et septembre 2007 avant de le quitter avec fracas, jugeant être mal représentés dans le cadre du processus de paix.

Le roi Gyanendra, qui occupe le trône de l'unique monarchie hindouiste au monde, restera en place jusqu'au 10 avril. Mais il n'a déjà quasiment plus aucun pouvoir et vit reclus dans son palais de Katmandou. Les sept partis népalais et les maoïstes s'étaient alliés lors des grandes manifestations démocratiques d'avril 2006, obligeant le souverain à renoncer à quatorze mois de pouvoir absolu.

Les attaques à la bombe sont plutôt rares à Katmandou, mais elles ont mystérieusement secoué en 2007 le sud du royaume, dans la plaine du Teraï. Les maoïstes accusent régulièrement des éléments royalistes d'orchestrer ce type d'attentats.

Source : AFP
© Agence France-Presse
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de AFP



2008-01-18
J'ai mon fils actuellement en bénévolat a l’orphelinat de Swyambhunath, je me fais du souci, sans nouvelles par internet depuis 7 jours, y a-t-il des risque pour les étrangers bénévoles ?
castella christian

Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com