-  Dimanche 11 Avril 2021

l'UE a accordé 12 millions d’euros pour un règlement du conflit au Népal

La Commission européenne souligne le soutien qu'elle apporte au rétablissement de la paix et de la démocratie au Népal en accordant une aide de euros 12 millions pour défendre les droits de l'homme et contribuer à un règlement du conflit. Une aide de euros 7 millions a été approuvée pour un projet d' « atténuation des conflits » destiné à renforcer la Commission nationale des droits de l'homme et la Cour suprême. Cette mesure renforcera les capacités institutionnelles en matière de protection des droits des personnes et de défense de l'État de droit dans ce pays touché par un conflit.

Ce financement contribuera en outre à fournir une aide juridique à ceux qui en ont besoin, par le canal de l'Ordre national des avocats du Népal. Une aide supplémentaire de euros 5 millions va être attribuée à une mission internationale d'observation des droits de l'homme. Elle fera mieux connaître le droit humanitaire national et international, renforcera la capacité d'en mettre en oeuvre les dispositions et permettra une enquête indépendante dans les cas d'atteintes aux droits de l'homme. Cette mission, qui s'appuiera sur plus de 100 observateurs internationaux et locaux, couvrant l'ensemble du pays, a reçu le soutien de la communauté internationale et sera pilotée par le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme.

Mme Benita Ferrero-Waldner, membre de la Commission européenne, chargée des relations extérieures et de la politique européenne de voisinage, a déclaré: « Pour briser le cycle d'une montée de la violence au Népal, il est essentiel de soutenir les droits de l'homme et de mettre fin à l'impunité dont jouissent ceux qui portent atteinte à ces droits au Népal. L'annonce faite aujourd'hui montre que l'Union européenne est déterminée à contribuer à améliorer les perspectives d'avenir de ce pays."

Le projet de trois ans sur l'atténuation du conflit s'inscrit dans la stratégie d'ensemble visant à soutenir la paix, l'État de droit et les droits de l'homme au Népal et fait partie de l'accord de coopération de 2004 signé par la Commission européenne (CE) et le gouvernement du Népal. Ce projet lie les préoccupations concernant la situation politique et la sécurité aux initiatives pour promouvoir un meilleur respect des droits de l'homme. Il encouragera aussi la réforme du système judiciaire et un meilleur accès à l'assistance juridique. Il reposera sur un accord financier conclu entre la CE et le gouvernement du Népal. Une équipe d'assistance technique internationale apportera son soutien à la Commission nationale des droits de l'homme, à l'Ordre des avocats du Népal et à la Cour suprême dans la mise en oeuvre du projet.

La mission d'observation des droits de l'homme est pilotée par le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) et régie par un protocole d'accord signé par le gouvernement du Népal avec le HCDH. Le mandat du HCDH au Népal est d'observer le respect des droits de l'homme et du droit humanitaire international afin de conseiller les autorités népalaises dans la définition et la mise en oeuvre de politiques, de programmes et de mesures visant à promouvoir et défendre les droits de l'homme au Népal. L'Allemagne, le Danemark, la Finlande, la France, l'Irlande, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède soutiennent également cette mission d'observation par des contributions généreuses qui viennent s'ajouter au financement communautaire. Le Canada, les Etats-Unis, la Suisse et la Norvège apportent aussi une contribution financière.

 




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com