-  Lundi 06 Avril 2020
     

    Chronologie du 25 mars 2008 de la crise au Tibet et de la question du boycott des Jeux olympiques

     -  20 Minutes

    Mardi, 25 mars 2008
    19h42
    - Le ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband, a assuré mardi que les manifestations de protestation seraient autorisées au passage de la flamme olympique à Londres, le 6 avril.

    18h27
    -
    Ségolène Royal, la présidente socialiste de la région Poitou-Charentes, a souligné mardi que "la menace de boycottage peut être efficace". "Ne rien faire, organiser les JO comme si de rien n'était, ce serait une défaite de nos valeurs, de nos principes, dont nous paierions très cher les conséquences", a-t-elle déclaré en marge du Conseil national du PS.

    Les députés PS Arnaud Montebourg et Claude Bartolone ont réagi.

    18h20 - Arnaud Montebourg (PS): "La proposition du boycottage de la cérémonie d'ouverture est un premier pas, il faudra aller plus loin et l'accompagner par un durcissement de nos positions diplomatiques à l'égard des Chinois sur un certain nombre de plans et de domaines."

    Claude Bartolone (PS): "Il faut que les Européens trouvent les gestes symboliques pour ne pas donner l'impression que cette grande fête sportive sert aux Chinois pour renforcer leur régime."

    18h06
    - "On ne peut pas cautionner ce qui est de l'ordre du pouvoir politique chinois", a déclaré Bertrand Delanoë.
    Commentant les propos de Nicolas Sarkozy, le maire de Paris a déclaré que le président "a eu un temps de retard". Il a ajouté: "Boycotter, ça n'est pas efficace, ça sanctionne les sportifs. Mais il faut poser des actes très forts."

    16h53 - Alain Bernard
    , hésitant hier est aujourd'hui plutôt contre le boycott: «Nous, on ne peut pas vraiment agir, c'est une décision politique. Il y a des années de travail, le boycott ça peut détruire une carrière.»

    15h43 -
    Amnesty international est «contre tous les boycottages, y compris celui des cérémonies d'ouverture par les politiques», déclare la coordinatrice pour la Chine au sein d'Amnesty France, Claude Scolan.

    15h39 -
    Leslie Djhone, champion du monde 2003 du relais 4x400 m, se dit prêt à «boycotter la cérémonie d'ouverture» des JO par «solidarité», même s'il regrette que «tout le monde se réveille à quatre mois des Jeux» concernant la question des droits de l'Homme en Chine.

    15h09 -
    La Maison Blanche affirme que le président George W. Bush a toujours l'intention d'assister aux Jeux olympiques en Chine, malgré les événements au Tibet et le boycottage envisagé par son homologue français Nicolas Sarkozy.

    15h08 - Lionel Luca
    (UMP), le président du groupe d'études sur le Tibet à l'Assemblée nationale a accusé Bernard Kouchner de tenir des propos de «collabo» sur le dossier du Tibet, reprochant au ministre des Affaires étrangères de «véhiculer la propagande chinoise».

    14h43 - Les députés ont réagi à l’Assemblée nationale

    Noël Mamère (Verts)
    a accusé mardi le président Nicolas Sarkozy et le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, de se «soumettre aux dictateurs chinois» sur le dossier du Tibet.

    François Sauvadet, président du groupe NC
    : La menace d'un boycott «qui conduirait la Chine à se replier sur elle-même, est-ce la bonne solution»?, d'autant «qu'il faudra respecter les athlètes».

    Yves Cochet (Verts-GDR)
    : «J'attends du gouvernement une position beaucoup plus claire: est-ce que Sarkozy va aller ou pas (au JO) (...) S'il y a des horreurs qui se passent au Tibet, il ne faut pas aller aux Jeux olympiques, tout simplement!»

    Gaëtan Gorce (PS)
    : «Il faut respecter la Chine, ça ne sert à rien d'humilier les Chinois (...) en revanche, le ministre des Affaires étrangères doit jouer pleinement son rôle plutôt que de s'excuser de ne pas intervenir.»

    14h19 - RSF
    en appelle à Nicolas Sarkozy. Robert Ménard a demandé à être reçu par le Président pour tenter de le convaincre de boycotter la cérémonie d'ouverture des JO.

    13h59 - «Toutes les options sont ouvertes»
    , concernant un boycott lors des JO de Pékin, déclare Nicolas Sarkozy, interrogé sur une telle éventualité en marge d'une visite à Tarbes. Sans préciser s'il s'agissait d'un boycott de la cérémonie d'ouverture ou de la totalité des jeux, le Président a affirmé: «Je veux que le dialogue commence et je graduerai ma réponse en fonction de la réponse qui sera donnée par les autorités chinoises.» «Je pense que c'est comme cela qu'il faut réagir, si on veut obtenir des résultats», a-t-il dit.

    13h25 -
    Le secrétaire d'Etat aux Sports, Bernard Laporte, affirme qu'il n'est «pas contre» un boycott de la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Pékin, même s'il estime que cela «ne changera rien».

    12h49 -
    Alain Juppé accuse: les responsables occidentaux demandent à la Chine de «tuer avec retenue» au Tibet. L'ancien Premier ministre réagit sur son blog à la déclaration de Nicolas Sarkozy, lundi.

    12h40 - Pour Dominique de Villepin, il faut «brandir» la menace d'un boycott de la cérémonie d'ouverture des JO. Pour l'ancien Premier ministre, il s'agit de faire pression sur les autorités chinoises sur la question du Tibet: «Un message clair doit être adressé à Pékin.»

    10h51 -
    La flamme olympique des Jeux de Pékin reprend sa route en Grèce, au deuxième jour d'un relais placé sous haute surveillance policière.

    10h - La Chine annonce mardi qu'une dizaine de journalistes étrangers se rendront mercredi à Lhassa pour un voyage de presse destiné à leur faire connaître «la vérité» sur les violentes émeutes des dernières semaines dans la capitale tibétaine.

    9h38 - La ministre de la Culture et de la Communication Christine Albanel se déclare opposée à un éventuel boycottage des jeux Olympiques de Pékin préférant «mettre la Chine face à ses responsabilités».

    9h22 - Daniel Bilalian, patron des sports de France Télévisions, indique que la couverture télévisée des Jeux olympiques à Pékin pourrait être remise en cause si les JO étaient «censurés ou expurgés d'une manière ou d'une autre». La réaction de la télévision d'Etat chinoise, qui a brièvement suspendu la retransmission de la cérémonie de la flamme lors de l'intervention de RSF, laisse craindre que les retransmissions des compétitions ne soient diffusées non pas en direct, mais en très léger différé.

    9h03 - Le ministère chinois des Affaires étrangères qualifie de «honteux» l'incident qui a perturbé la veille la cérémonie au cours de laquelle la flamme des Jeux olympiques de Pékin a été allumée en Grèce.

    8h36 - La répression chinoise au Tibet «n'est pas supportable», déclare sur Europe 1 le chef de la diplomatie Bernard Kouchner, tout en réaffirmant que la France n'est pas favorable à un boycott des Jeux Olympiques.

    7h20 - La quasi-totalité de la presse chinoise ignore l'incident lors de la cérémonie de l'allumage de la flamme des Jeux olympiques de Pékin à Olympie (sud), préférant se féliciter de son succès. Pour les «Nouvelles de Pékin», notamment cet allumage «transmet au monde un esprit pacifique et fraternel et un idéal de liberté et de démocratie». Seul le «Global Times», un journal spécialisé dans la politique étrangère, évoque l'incident en quelques lignes dans un article de une intitulé «La Grèce réserve à Pékin le meilleur traitement»...

    6h - Environ 140 personnes ont été tuées lors de la répression par la Chine de manifestations au Tibet, affirm à Dharamsala (Inde) le Premier ministre du gouvernement tibétain en exil. Des informations difficilement vérifiables, en raison des restrictions imposées par Pékin aux journalistes pour l'accès au Tibet et aux provinces limitrophes.

    3h59 - Rama Yade se déclare prête à recevoir le dalaï lama s'il vient en France pour une visite pastorale et annonce que le chef de l'Etat Nicolas Sarkozy «prendra une décision le moment venu», dans un entretien au Figaro paru ce mardi. Par ailleurs, la secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme a estimé que la Chine devait "faire des efforts" dans le dossier du Tibet, faute de quoi il faudrait "envisager sérieusement" le boycottage de la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin par les autorités françaises.


    dernière mise à jour : 25/03/2008

    Source: AFP - 20 Minutes

    © FRANCE NEPAL info

    Lire d’autres articles de 20 Minutes




    Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

    Nom-Prénom (*)
    e-Mail
    Commentaire (*)
    Sec Image
    Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
    francenepal.info Web Google

    ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
    Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com