-  Vendredi 16 Avril 2021

Le roi Gyanendra s’accroche

 -  RFI

Pierre Prakash, New Delhi

21 avril 2008 -- Le dernier épisode de l’épreuve de force entre le roi du Népal Gyanendra et les maoïstes a commencé ce lundi, le monarque refusant de s'exiler malgré le triomphe aux élections du 10 avril des anciens rebelles qui exigent l'abdication du souverain.

Désavoué et même humilié par les premiers résultats de l’élection du 10 avril, au cours de laquelle les Népalais ont voté en masse pour les maoïstes, et donc pour la création d’une République, le roi Gyanendra refuse pour l’instant de lâcher prise.

Dans un communiqué, le palais royal a en effet réfuté les rumeurs selon lesquelles le souverain s’apprêterait à s’exiler en Inde, affirmant qu’il comptait au contraire rester au Népal.

Déclarations beaucoup moins conciliantes

Mais en réalité, la décision ne lui revient pas vraiment, car son sort dépendra de la future Assemblée constituante et donc des « mao », puisque bien que les résultats définitifs de l’élection n’aient pas encore été annoncés, il est désormais clair que les anciens rebelles seront avec au moins 40% des sièges, largement en mesure d’imposer leur décision, au sein de la future assemblée.
Or, si avant le scrutin, le chef historique du mouvement, Prachanda avait « mis de l’eau dans son vin » en affirmant que « le roi pourrait, s’il le souhaite, rester au Népal comme un simple citoyen », d’autres leaders maoïstes ont fait des déclarations beaucoup moins conciliantes.  

Source: Radio France Internationale - www.rfi.fr
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de RFI




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com