-  Mardi 04 Août 2020

Après les lazzis, la flamme est stoppée par les flocons

 -  l'Humanité

6 mai 2008
Pékin 2008 . Une météo défavorable pourrait faire avorter le passage de la torche olympique sur l’Everest.

Le « calvaire » de la flamme olympique continue… Cette fois, c’est le mauvais temps qui pourrait gêner sa progression dans les prochaines heures : le projet ambitieux des Chinois de déposer une flamme olympique, distincte de celle qui a fait le tour du monde, au sommet de l’Everest semble compromis par la neige qui tombe en abondance sur le Toit du monde. L’ascension de l’Everest, situé en partie au Tibet, devait pourtant être un des points d’orgue du relais de la flamme olympique à travers le monde. Las, après les jets de tomate et les lazzis récoltés en Europe et aux États-Unis, les flocons sont cette fois de la partie.

« S’il continue de neiger, l’épaisse couche de neige va rendre l’ascension difficile », a affirmé Zhang Zhigang, un responsable du centre météorologique de l’Everest. L’équipe d’alpinistes chargés de hisser une flamme spéciale (différents mélanges gazeux, avec apport interne d’oxygène) était donc, toujours bloquée hier au camp de base, à 6 500 mètres d’altitude, dans l’attente d’une amélioration des conditions météo. Au grand plaisir de l’alpiniste italien Reinhold Messner, le premier à avoir atteint le plus haut sommet du monde sans oxygène en 1978, très critique envers cette expédition : « C’est une farce des Chinois. Pourquoi doivent-ils monter la flamme olympique là-haut ? De toute façon, elle ne pourra y brûler que par le biais de trucages, en raison du manque d’oxygène et du vent. »

Enfin, les éléments revêches donnent également une « petite victoire » aux manifestants protibétains scrupuleusement chassés du parcours de la flamme par les autorités de Pékin. La Chine a en effet déployé, ces dernières semaines, une importante présence militaire sur la zone de l’Everest, interdisant toute expédition d’alpinistes, comme au Népal voisin où l’accès au versant Sud de la montagne a été fermé.

Consolation tout de même pour la Chine, la flamme olympique a été ovationnée hier à l’occasion de la première étape de son marathon en Chine proprement dite, où elle effectuera un parcours de trois mois jusqu’à l’ouverture des Jeux de Pékin.

F. S.
Article paru le 5 mai 2008

Copyright © 2008 L'Humanité. Tous droits réservés.
www.humanite.fr
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de l'Humanité




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com