-  Mercredi 20 November 2019

Himalaya : la fabuleuse ascension de Maud Ramaen

 -  Émmilie SKRZYPCZAK

HALLUIN, dimanche 26 avril 2009

Après avoir traversé pendant douze mois plusieurs pays de la chaîne himalayenne, Maud Ramaen, Halluinoise de 36 ans, raconte les étapes marquantes de son périple.


Elle a enfilé un pantalon moulant, des chaussures à talons, s'est fardé les paupières, placé sa chevelure blonde. Des gestes dont Maud Ramaen avait oublié la saveur. Seul un natthu (boucle dans le nez) rappelle discrètement son aventure himalayenne. Il y a quelques semaines, Maud gravissait, en compagnie de Barbara Delière, sportive de 30 ans originaire du Doubs, les marches conduisant au toit du monde. «  Une expérience qui pousse à mieux se connaître. On se rend compte que des choses simples peuvent rendre heureux », déclare-t-elle, les yeux bleus pétillants.

Employée chez Décathlon, elle prend la décision, il y a un an, de se séparer de son cocubin, de vendre leur maison et de mettre entre parenthèse sa vie professionnelle pour financer ce voyage. Son périple autour des montagnes parallèles de l'Himalaya aura duré un an et 3 000 km. À pied.

Plus pratique pour vivre la grande aventure humaine et le challenge sportif dont elle rêvait. « Au Népal, il y a deux ans, j'ai fait une ascension de deux sommets de 6 000 mètres. Mon objectif était de dépasser cette altitude. » Après cinq mois, elle relève le défi en s'attaquant au Stock Kangri, en Inde du Nord : 6 200 mètres. Pas sans difficulté. Dans l'ouest népalais, elle est privée de moyens de communication pendant trois mois.

 Au Pakistan, elle se perd au milieu des sommets et mettra deux jours avant de trouver une source et un refuge dans une cabane de berger. Sans compter le froid de l'hiver, la diarrhée, les nuits passées à même le sol... « Dans les refuges de l'Everest, il fallait casser la glace pour prendre de l'eau car tout était gelé dès la tombée de la nuit . » Des conditions précaires qui n'ont pas entamé son but ultime : atteindre les villages perchés dans les montagnes pour rencontrer les habitants.

« Chaque fois que nous arrivions dans un village, les gens nous invitaient à manger du dhal bat (soupe de lentilles et riz), des gâteaux, à boire du thé salé au beurre de yak (vache de montagne) et à dormir chez eux. On ne s'y attendait vraiment pas !

 » Des rencontres qui laisseront des traces. Dix jours passés au Ladack dans une nonnerie, un monastère pour femmes, la pousseront à se raser la tête, pour se mettre à la place de ces femmes. Les femmes, l'autre motivation de son voyage. «  J'étais frappé au Népal de voir ces femmes qui vivent de rien, dans des conditions difficiles, et qui gardent le sourire ». De ces rencontres, elle en fera des portraits. À chaque étape, rendez-vous était donné avec une association locale défendant la cause des femmes. Au Pakistan, elle immortalise le visage d'une femme dont l'association recueille des victimes de violences conjugales.

Plus tard, celui de Gulshaien, d'origine Kalash, la vingtaine, «  une rencontre fabuleuse » qui lui tire encore quelques larmes. Sur le blog www.parlerdelles.fr ou http://parlerdelles.over-blog.com, quinze portraits et autant d'histoires différentes, de témoignages. Aujourd'hui, après un passage dans des monastères bouddhistes en Inde et des stages de méditation, « histoire de se remettre les idées en place » elle se sent « zen ». Avec ses milliers de photos, ses dizaines de cassettes, elle voudrait faire un film et écrire un livre.

PAR ÉMILIE SKRZYPCZAK  - tourcoing@lavoixdunord.fr

Source: La Voix du Nord - www.lavoixdunord.fr
Copyright © 2009 La Voix du Nord. Tous droits réservés.
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de Émmilie SKRZYPCZAK




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com