-  Dimanche 11 Avril 2021

Des manifestantes maoïstes repoussées par les forces de l'ordre à Katmandou, renforcement de la sécurité

 -  AP

7 mai 2009 -- Des policiers anti-émeutes ont repoussé jeudi plusieurs centaines de femmes membres du Parti communiste népalais qui protestaient devant la résidence du président Ram Baran Yadav à Katmandou pour demander le limogeage du chef des armées.

Le Premier ministre communiste Pushpa Kamal Dahal avait déclenché lundi une crise nationale en démissionnant et en décidant de retirer son parti de la coalition gouvernementale en signe de protestation contre la non-intégration d'anciens rebelles communistes au sein de l'armée.

Quelque 500 femmes, qui appartiennent à la formation de Pushpa Kamal Dahal, ont défilé jeudi en direction de la résidence du chef d'Etat, scandant des slogans tandis que la police faisait usage de bâtons en bambou pour repousser les activistes qui tentaient de franchir un cordon des forces de l'ordre. Des manifestantes ont été légèrement blessées.

Des partisans de M. Dahal sont furieux que le président népalais ait rejeté dimanche la décision de l'ex-Premier ministre, un ancien leader de l'insurrection, qui souhaitait le limogeage du chef des armées Rookmangud Katawal.

Le désaccord entre le Premier ministre et le président a ébranlé la fragile stabilité en vigueur depuis la fin de dix d'insurrection maoïste en 2006. Les rebelles ont déposé leurs armes et se sont joints à un processus de paix.

Dans le cadre de ce processus, d'anciens rebelles étaient supposés intégrer les rangs de l'armée nationale, mais nombre sont toujours confinés dans des casernes sous supervision de l'ONU.

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur, Navin Ghimire, a déclaré que des policiers et des soldats étaient très attentifs jeudi à la situation dans les rues. Les autorités ont interdit cette semaine manifestations et rassemblements dans des secteurs clefs de Katmandou.

Les maoïstes ont affiché leur intention de se rassembler autour de la résidence du président, et la sécurité dans ce quartier, en particulier, a été renforcée.

Le parti de M. Dahal est le premier au Parlement, mais faute d'une majorité nette, il a besoin d'alliés pour gouverner. Le président fait partie du Congrès népalais, la deuxième grande formation représentée à l'assemblée.


Source: © AP   - www.ap.org
Copyright © 2009. Tous droits réservés.

© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de AP




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com