-  Mardi 10 Décembre 2019

Pour les Tigres tamouls, leur chef est vivant

 -  AFP

19 mai 2009 -- Défaits militairement, les Tigres tamouls du Sri Lanka annoncent que leur chef, Velupillaï Prabhakaran, est en sécurité alors que les autorités de Colombo ont annoncé la mort de ce dernier.

"Notre dirigeant bien aimé est vivant et en sécurité. Il continuera de conduire la quête de dignité et de liberté pour le peuple tamoul", a déclaré le chef des relations internationales des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE), Selvarasa Pathmanathan, dans un communiqué publié par le site internet Tamilnet.com.

Photo non datée du chef des Tigres tamouls du Sri Lanka, Velupillaï Prabhakaran (g)

AFP/Archives/AFP

Photo non datée du chef des Tigres tamouls du Sri Lanka, Velupillaï Prabhakaran (g)

La guerre au Sri Lanka contre les rebelles tamouls est finie, avait proclamé lundi le gouvernement, après la mort de tous les dirigeants de la guérilla séparatiste, dont son chef Velupillaï Prabhakaran. La disparition de M. Prabhakaran avait été annoncée à l'AFP par deux responsables militaires, puis confirmée par la télévision publique, un responsable de la présidence et l'armée.

Le Tigre Pathmanathan a répété dans son communiqué qu'il "rejetait les allégations de Colombo sur l'assassinat du chef des Tigres V. Prabhakaran".

"Le président et le gouvernement sri-lankais avaient besoin de continuer à jubiler lors de leurs célébrations de victoire mardi: les autorités militaires leur ont donc sorti cette histoire détaillant la chute du chef du LTTE que nous rejetons catégoriquement", a expliqué M. Pathamathan.

Lundi, selon la version de responsables militaires, M. Prabhakaran fuyait sa minuscule enclave dans le nord-est à bord d'une ambulance en compagnie de ses deux proches lieutenants. Mais les trois hommes ont été abattus par l'armée et le véhicule a pris feu.

"Le corps de Prabhakaran est parmi les 300 cadavres de terroristes que nous avons récupérés", avait assuré le chef de l'armée de terre, le général Sarath Fonseka.

Dans sa lutte à mort contre les Tigres, l'armée a éliminé Pottu Amman, chef des services de renseignement, le colonel Soosai, amiral de la marine des "Tigres des mers", et le fils de M. Prabhakaran, Charles Anthony, 24 ans. Deux autres corps ont été découverts: le chef de la vitrine politique de la rébellion, B. Nadesan, et le secrétaire à la Paix, S. Pulideevan.

Mais mardi, le LTTE a accusé le Sri Lanka de "traîtrise" et de "crime contre l'Humanité" à propos de la mort de ces deux derniers hommes: ceux-ci se seraient apparemment rendus lundi avec des drapeaux blancs aux troupes gouvernementales qui les auraient immédiatement "abattus".

Dimanche, les insurgés avaient admis leur défaite militaire en annonçant avoir "fait taire leurs armes" et en laissant entendre être disposés à se "livrer".


Source: © AFP - www.afp.fr
Copyright © agence France Presse 2009. Tous droits réservés.


© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de AFP




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com