-  Mercredi 14 Avril 2021

Les anciens combattants Gurkhas pourront finir leur vie en Grande-Bretagne

 -  AP

LONDRES, 21 mai 2009 — Les Gurkhas ont remporté leur plus difficile bataille. Ces soldats népalais ayant combattu pour la couronne britannique ont obtenu le droit automatique jeudi à s'installer en Grande-Bretagne, après des années de combat.

"C'est un jour fantastique pour mes frères et soeurs", a réagi l'actrice Joanna Lumley, connue notamment pour ses rôles dans les séries "Chapeau melon et bottes de cuir" et "Absolutely Fabulous", et qui faisait campagne pour les droits des Gurkhas, très populaires.

L'opposition conservatrice a également salué la décision du gouvernement travailliste, pas forcément dénuée d'arrière-pensées électorales.

Connus pour leur ardeur au combat, les Gurkhas ont notamment défendu la couronne dans les deux guerres mondiales, les Malouines, en Irak et en Afghanistan. La ministre de l'Intérieur Jacqui Smith s'est déclarée fière de pouvoir autoriser ces anciens combattants népalais à s'établir au Royaume-Uni -alors que c'est précisément ce que le gouvernement tentait d'empêcher depuis des mois.

Depuis 2004, les Gurkhas ayant servi dans l'armée pendant plus de quatre ans avaient le droit de prendre leur retraite en Grande-Bretagne, mais cela ne s'appliquait qu'à ceux qui étaient partis après le 1er juillet 1997. Pour les autres, les dossiers étaient examinés au cas par cas.

Le gouvernement faisait valoir leur peu de liens avec le Royaume-Uni et estimait que la levée des conditions pourrait conduire à l'arrivée de jusqu'à 100.000 immigrés népalais, pour un coût de 1,4 milliard de livres (1,6 milliard d'euros) pour le contribuable britannique. Une commission parlement a toutefois estimé mardi que ces chiffres étaient "largement exagérés".

A l'heure du scandale des frais des députés et un an avant les prochaines élections, le gouvernement a préféré déposer les armes devant les Gurkhas.


Ghurkhas : Gordon Brown cède à la demande des anciens combattants

© LEMONDE.FR avec AFP  - www.afp.fr

Gordon Brown, qui avait provoqué un tollé en restreignant le nombre d'ancien soldats gurkhas ayant le droit de s'installer au Royaume-Uni, a finalement cédé. Il autorise, jeudi 21 mai, tous ceux qui ont déjà servi au moins quatre ans à postuler à l'installation en Grande-Bretagne.

Ces nouvelles dispositions, annoncées en milieu de journée par la ministre de l'intérieur, Jacqui Smith, devant la Chambre des Communes, ont été saluées par un tonnerre d'applaudissements par les anciens Gurkhas, soldats népalais de l'armée britannique, et leurs représentants réunis devant le Parlement.

Le premier ministre "a pris une décision courageuse en faveur des plus courageux d'entre les courageux", s'est félicitée l'actrice britannique d'origine indienne, Joanna Lumley, qui a mis à profit sa notoriété pour défendre la cause de ces soldats de l'armée britannique. "C'est l'un des plus beaux jours de ma vie", a-t-elle ajouté, rappelant que son propre père avait combattu aux côtés des Gurkhas.

Le gouvernement avait récemment assoupli les critères d'admission, ouvrant la voie à l'installation définitive au Royaume-Uni d'environ quatre mille trois cents anciens Gurkhas. Cette décision avait provoqué la colère de leurs défenseurs, qui espéraient une réponse plus généreuse du gouvernement au nom de la "dette d'honneur morale" du pays. Ils demandaient que la totalité des quelque trente-six mille soldats népalais ayant servi dans l'armée britannique avant 1997 – lorsque leur base a déménagé de Hongkong vers la Grande-Bretagne après la rétrocession de ce territoire à la Chine – puissent avoir le droit de postuler.

Le ministre de l'intérieur a estimé qu'entre dix mille et quinze mille anciens Gurkhas devraient profiter des nouvelles dispositions pour demander à venir s'installer au Royaume-Uni. Environ deux cent mille Gurkhas ont combattu pour les Britanniques pendant les deux guerres mondiales, et environ trois mille cinq cents servent actuellement sous le drapeau britannique, notamment en Irak et en Afghanistan.


Qui sont les Gurkhas ?

RFI - www.rfi.fr

Originaires du Népal, les soldats gurkhas font partie de l’armée britannique depuis près de 200 ans. Ils portent toujours au combat leur arme traditionnelle, un poignard appelé Kukri.

Les Gurkhas népalais, d’abord ennemis acharnés de la couronne britannique, furent intégrés dans les rangs des troupes coloniales de la Compagnie anglaise des Indes orientales après la signature du traité de paix anglo-népalais de 1815. Après l’indépendance de l’Inde, et sa partition, en 1947, les régiments gurkhas furent intégrés à l’armée britannique.

Depuis lors près de 200 000 Gurkhas ont combattu dans ses rangs, lors des deux dernières guerres mondiales mais aussi plus récemment sur les champs de bataille des Malouines, du Kosovo, de l’Irak ou encore de l’Afghanistan.

Source:
Source: AP   -
www.ap.org
Le Monde - www.lemonde.fr
AFP  - www.afp.fr
RFI - www.rfi.fr
Copyright © 2009. Tous droits réservés.

Pour en savoir plus sur les Gurkas:
Un article de la BBC : http://news.bbc.co.uk/1/hi/uk/2786991.stm
Brigade of GurkhasOfficial website  - http://www.army.mod.uk/7544.aspx
Gurkha Museum - www.thegurkhamuseum.co.uk
Gurkha Welfare Trust - http://www.gwt.org.uk
The Gurkhas and the Borneo Confrontation -  http://www.historicaleye.com/sukarno.html
Twenty-Six Victoria Crosses have been won by Gurkha Regiments - http://www.nepalesekhukuri.com/vcs.html
Britain–India–Nepal Tripartite Agreement - http://en.wikipedia.org/wiki/Britain-India-Nepal_Tripartite_Agreement

© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de AP



2010-05-16
Enfin une reconnaissance pour les gourkhas qui ont farouchement combattu les nazis et surtout les maudits parachutistes allemands de Monte-Cassino.
montintin richard
2010-10-15
Les maoïstes reprochaient au Roi et son entourage de ne pas partager laide internationale équitablement. Les élections au Népal ont mis les maoïstes au pouvoir. Ce gouvernement est en crise, lancienne armée royale est toujours soutenue par les Britanniques. Les britanniques veulent la démocratie en Irak, en Afghanistan. Le Népal est un exemple pour la Chine, la Thaïlande, la Birmanie, la Corée-du-Nord. La démocratie en Irak et en Afghanistan nest-elle quun argument pour former des armées? Le toit du monde confronte les Britanniques dans leur cohérence et les maoïstes à leur courage politique.
atchaji

Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com