-  Mardi 12 November 2019

Népal: Accord des principaux partis pour prolonger le mandat du Parlement

 -  AFP

KATMANDOU, 28 mai 2010 22h00- Les dirigeants des principaux partis politiques au Népal ont décidé vendredi de prolonger, quelques minutes avant son expiration, le mandat du Parlement censé rédiger une nouvelle Constitution dans le cadre du processus de paix, évitant ainsi une crise politique majeure, a annoncé le porte-parole du Parti du Congrès au pouvoir.

L'accord fait suite à des journées d'âpres négociations entre les dirigeants des trois principaux partis dans le but d'obtenir une prolongation du mandat des parlementaires qui venait à échéance à minuit, heure locale.

Les parlementaires népalais s'étaient fixé pour objectif la mise au point jusqu'au 28 mai d'une nouvelle Constitution, de manière à tourner la page de la guerre civile entre les maoïstes et l'Etat, qui a fait 16.000 morts entre 1996 et 2006 dans ce pays himalayen.

"Nous nous sommes mis d'accord pour prolonger le mandat de l'Assemblée constituante (Parlement)", a déclaré le porte-parole du Parti du Congrès, Arjun Narsingh K.C. "L'Assemblée constituante va maintenant lancer les procédures nécessaires", a-t-il ajouté.

Le gouvernement de coalition a présenté un projet de loi pour prolonger le maintien en exercice des parlementaires élus en 2008 avec la tâche de rédiger dans un délai de deux ans un nouveau texte constitutionnel pour ouvrir la voie à de nouvelles élections cette année.

Le Parti maoïste avait déclaré qu'il n'accepterait la prolongation du mandat de l'Assemblée constituante que si le Premier ministre, Madhav Kumar Nepal, démissionnait afin d'ouvrir la voie à un nouveau partage du pouvoir.

Le Parti communiste népalais (UML) et le Parti du Congrès sont les deux formations politiques les plus importantes de la coalition actuelle, et le dirigeant du Parti maoïste, Pushpa Kamal Dahal, dit "Prachanda", exige de participer à un nouveau gouvernement.

On ignorait dans l'immédiat si le Premier ministre allait présenter sa démission. Toutefois, le site internet du quotidien Republica faisait état d'un accord signé par les chefs des partis selon lequel il était "prêt à démissionner aussi tôt que possible".

Les parlementaires étaient réunis pour se prononcer sur une prolongation d'un an de leur mandat.

Des milliers de manifestants se sont rassemblés vendredi devant le Parlement à Katmandou pour réclamer la démission du Premier ministre.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avait exprimé jeudi sa préoccupation face à l'impasse politique au Népal et appelé les partis à surmonter leurs rivalités.


Source: © AFP - www.afp.fr
Copyright © agence France Presse 2009. Tous droits réservés.
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de AFP




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com