-  Mercredi 23 September 2020

La construction routière provoque des glissements de terrain meurtriers

 -  Stéphanie Sannier

 Au Népal, 80 pour cent des habitants vivent dans les montagnes, dans des régions difficiles à atteindre, mais les efforts déployés en vue d’améliorer l’accès à ces zones ont entraîné une augmentation du nombre de décès causés par les glissements de terrain, le réseau routier, mal conçu, étant construit sur des terres fragiles toujours mouvantes, selon des spécialistes. 

« La philosophie de l’aide [au Népal] est axée sur un effort de réduction de la pauvreté dans les régions rurales en assurant l’accès – accès à l’eau, à l’éducation, aux marchés, et pour assurer l’accès, il faut passer par les routes rurales », a dit David Petley, titulaire de la chaire des dangers et des risques à l’université de Durham, au Royaume-Uni.

Les chercheurs attribuent la recrudescence des glissements de terrain ces 15 dernières années à la construction inconsidérée de routes en travers de versants instables, aux fortes pluies, tombant sur des terres déboisées, et aux déplacements tectoniques observés sur le crête des montagnes de l’Himalaya, relativement jeune. Mais il arrive souvent que des décès surviennent lorsque des communautés apparaissent le long de ces routes mal conçues.

« On ne peut pas simplement construire une route qui suit le contour, il faut faire très attention à la pente et à la manière d’entailler le flanc du coteau », a dit Amit Kumar, principal responsable de projet du programme de gestion des risques de catastrophes urbaines de l’Asia Disaster Preparedness Center (ADPC), un organisme sis à Bangkok.

L’ADPC a dressé la carte des régions sujettes aux catastrophes dans le pays, mais communiquer les recherches et transmettre les bonnes pratiques de construction aux communautés locales qui souhaitent lancer des projets routiers ruraux reste difficile, selon M. Kumar.

Si la plupart des forces de la nature sont incontrôlables, la construction de routes plus sûres et la sensibilisation aux signaux d’alerte – notamment l’eau qui déborde du bord d’une falaise, les arbres penchés vers la terre ou les fissures dans la montagne – peuvent sauver des vies.
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de Stéphanie Sannier




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com