-  Mardi 10 Décembre 2019

Trois morts et sept blessés dans un attentat à Katmandou

 -  AFP

KATMANDOU, 27 février 2012 - Un attentat revendiqué par un groupuscule peu connu a fait lundi trois morts et sept blessés près de bâtiments gouvernementaux à Katmandou, la capitale du Népal, a annoncé le ministre de l'Intérieur.

Il s'agit du premier attentat à Katmandou depuis trois ans.

Un précédent bilan faisait état de trois morts et cinq blessés.

L'engin, qui a explosé à 13H25 (07H40 GMT) en face du siège de la Société pétrolière du Népal (NOC) au moment où les employés du quartier sortaient de leurs bureaux pour déjeuner, a tué deux personnes sur le coup tandis qu'une troisième a succombé à l'hôpital, ont indiqué à l'AFP des responsables.

Une organisation peu connue, se présentant sous le nom de Front de libération ethnique unifié, a revendiqué l'attentat, a indiqué le ministre de l'Intérieur, Bijay Kumar Gachchadar, sans préciser leurs motivations.

Nous allons prendre des mesures contre le groupe. C'est un groupe politique sur lequel la police enquête, a-t-il déclaré à l'AFP.

Des images diffusées par la télévision locale montraient du sang répandu sur la chaussée tandis que la police évacuait des employés de bureau affolés de la zone prise pour cible où l'on voyait un corps sans vie.

Cet attentat est le premier depuis l'explosion d'une bombe dans une église catholique à la périphérie de Katmandou, qui avait fait deux morts en 2009.

Il y a eu une soudaine explosion pendant qu'on marchait et on a couru se mettre à l'abri, a raconté un témoin sur la chaîne d'informations News 24 TV.

Nous sommes accourus sur les lieux après avoir entendu l'explosion. C'était la panique et des gens pleuraient, a rapporté pour sa part Ramesh Koirala, le chef du département administratif du NOC.

J'ai vu deux corps l'un sur l'autre. La police n'a pas encore récupéré les corps. Il y avait des organes internes répandus sur la chaussée, a-t-il dit.

Le ministre de l'Intérieur, Bijay Kumar Gachchadar, s'est rendu sur les lieux et a ordonné un renforcement de la sécurité.

Le Népal, pays défavorisé d'Asie du sud, est engagé dans un difficile processus de paix depuis la fin de la sanglante guerre contre la rébellion maoïste. Après dix ans de conflit armé, un accord de paix a été signé en 2006.

En décembre 2009, trois personnes avaient été tuées par l'explosion d'une bombe dans le sud-ouest du pays mais il s'agissait d'un engin abandonné par la rébellion ayant explosé par accident.


Source: © AFP - www.afp.fr
Copyright © agence France Presse 2012. Tous droits réservés.
© FRANCE NEPAL info

Lire d’autres articles de AFP




Vous êtes prié de bien vouloir marquer vos impressions !

Nom-Prénom (*)
e-Mail
Commentaire (*)
Sec Image
Cette étape sert à éviter les inscriptions automatisées
francenepal.info Web Google

ACCUEIL | COLLECTIF | FRANCE | NEPAL | MONDE | LIVRES | ENCYCLOPÉDIE | ONG | TECHNOLOGIE | AUTRES | CONTACT |  RSS
Copyright © 2006 FRANCE NEPAL, Tous droits réservés , Email : info@nepalfrance.com